PRET IMMO : Seul maître mot, se “prêtparer”​

Se démarquer auprès de sa banque ? C’est se concentrer sur ce qui compte ! L’autre jour, j’étais avec un client et celui-ci me dit : « Milène, il faut absolument qu’on détermine ensemble mes éléments différenciateursMon temps est compté, je veux être efficace lors de mon entretien avec le banquier ». Je lui réponds : « Avec plaisir, pour cela, on va plutôt déterminer, préciser, ce qui vous caractérise vraiment vous et votre projet ! » Il me regarde d’un air interrogatif et me dit : « Mais ce n’est pas la même chose ? » Excellente question ! 

Une prêtparation béton en 4 étapes 

1 – Donner pour recevoir 

Pas de secret ! On fournit de la qualité, on reçoit en retour. Ça se vérifie toujours et dans n’importe quel domaine. Peu importe notre niveau de connaissance au départ, l’importance c’est de vouloir bien faire et surtout de bien s’entourer. En soi, une banqueest capable de faire beaucoup plus que ce que l’on peut imaginer. A une condition : qu’elle est envie ! Pas de place au hasard.

2 – 30 secondes…

La première impression, ces fameuses 30 secondes. Autant bien anticiper et mettre toutes les chances de notre côté d’entrée de jeux. Dans la démarche de notre recherche de financement, l’un des facteurs les plus importants, c’est la façon d’être. Mettons-nous à la place de notre banquier. Serions-nous capable d’accepter de financer un projet à une personne désagréable, un poil goujat et hautaine ? Surement pas…les relations humaines jouent un grand rôle dans la recevabilité de notre projet. Ce n’est pas parce que l’on présente un dossier sérieusement préparé qu’il n’y a pas de place à la sympathie et au respect

3 – Que le pouvoir soit avec nous

Même si on prétend que le pouvoir rend fou…que le pouvoir soit avec nous.  Plus on en sait, plus on met de côté nos peurs. On garde en tête que le banquier est comme nous ; s’il accepte ce rendez-vous, c’est que notre projet l’intéresse. Là où nous nous distinguons c’est en étant sûr de nous et de notre projet. Pour cela, notre dossier doit être percutant, ordonné et rédigé avec beaucoup de style. Concernant la complétude du dossier voici le listing :

  • Carte d’identité / Passeport
  • Justificatif de domicile – de 3 mois
  • 3 derniers bulletins de salaire + Décembre (Cumul net)
  • Si CDI récent, contrat de travail
  • Dernier avis d’imposition (4 pages)
  • Si CDD 3 ans de bulletins de salaire + 3 Avis d’impôts
  • 3 derniers mois de vos relevés de comptes
  • Relevé épargne
  • Tableau amortissement si prêt en cours (Immo, corso, leasing…)
  • Taxe foncière et acte notarié si propriétaire
  • Compromis d’achat + baux (si vendu loué) ou estimation agence si location
  • Devis travaux des artisans
  • Si TNS : KBIS de- 3 mois (refaire la demande via internet), statuts, 3 ans de bilan comptable, 3 mois de relevés des comptes Pro, 2035…
  • Si SCI : KBIS de – 3 mois (refaire la demande via internet), statuts, tous les justificatifs précédents de chaque associés, PV d’AG autorisant la SCI à réaliser une opération de financement auprès d’une banque

Conseil : Pensons à annoter sur les relevés de compte les opérations. Les banques apprécient d’autant plus s’il y a eu des opérations ponctuelles. Le surligneur est votre ami.

4 – Oser négocier 

Il est l’heure de négocier. Nous avons déjà une avance considérable sur 80% de la population juste en appliquant ces quelques conseils ainsi que ceux du précédent article (dossier refusé, comment éviter le refus). Quelques nouveaux tips qui payent beaucoup :

  • Planifier son rendez-vous, pas de place à l’impro, on se fixe des objectifs à atteindre
  • Adopter une attitude positive
  • S’assurer d’avoir le bon interlocuteur
  • S’intéresser à notre interlocuteur, créer un vrai lien d’échange, pensons gagnant-gagnant.
  • Poser un maximum de questions
  • Etre factuel, sincère et honnête 
  • Dépasser ses peurs du refus

Petite astuce de négociation puissante : « Je comprends votre point de vue qui est tout à fait recevable, cependant dans cette situation (+ une demande).

Et vous, comment prêtparez-vous votre demande de prêt bancaire ?

Milène FIZEL

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations